Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de unptigalezo : SaTuSaMer

Lôche - Episode 8 : Zahia

27 Décembre 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #SéRIE SAMER

LOCHE affiche S1 épisode8-copie-2

 

 

 Résumé : trop compliqué...faut suivre un peu !

 

  

 

 

Ça faisait deux bonnes heures que Tayo s'amusait à faire rebondir ce vilain hérisson quand Zahia, la vétoche du village et amie des animaux l'interrompais en plein "plok".

- Mais qu'est-ce que tu fais boutefigue ? Tes pas fou de l'empéguer comme ça ? Allez escampe-toi avant que je te pigne, barjaque va!

Tayo ne demanda pas son reste et pris ses jambes à son cou.

- Oh mon pauvrot viens ici mon petit, ça va, tout va bien. Il est parti cette canaillasse de fadorle, va. T'inquiète pas Tata Zaza va s'occuper de toi.

Hercule sentant enfin une âme charitable s'accrocha mordicus sur le mollet de Zahia et commença des petits mouvements de va et viens sur sa jambe. Pour une fois qu'il en tenait une sympa, il n'allait pas la lâcher celle-là.

- Mais qu'est-ce que tu caguades! Fan de chichourle! Brave, va, allez je vais te ramener et te soigner. T'as du prendre des pignes sur la tête, té!

Zaza s'en alla avec le hérisson collé à son mollet. Cela faisait peu de temps qu'elle avait quitté son Occitanie chérie pour s'installer dans le village où elle exerçait comme vétérinaire. Il y avait surtout les bêtes à Pierre Hicks à soigner et quelques animaux de compagnie. Le boulot n'était pas intensif, mais depuis quelques temps, les habitants, exclusivement masculins, venaient la consulter, souvent pour des symptômes mineurs…Zaza avait conservé les gestes et le protocole d'examen vétérinaire classique : palpage, pelotage, caresse, identification du sexe,…

Elle allait rendre sa visite hebdomadaire à la ferme de Pierre Hicks quand elle a vu le petit Dugommier qui torturait ce pauvre hérisson en le lançant contre le brouillard. Son sang n'a fait qu'un tour, elle qui ne supporte pas la violence faîte aux animaux. Les hommes, pourquoi pas, les enfants, passe encore, mais les animaux, ça non!

Zahia arrêta sa camionnette sud-coréenne en éco-chanvre devant la cour de Pierre Hicks et débutat sa visite. Elle s'arrêta longtemps devant Patounette la truie.

- Oh pauvresse, mais qu'est-ce que tu as encore au tchoul ? Tu as les fesses en sang, belle…

- Salut Zaza, ça va. Super tes bottes en fourrure. Régine était sur le perron de la maison.

- Ah, salut Régine. C'est un hérisson que j'ai trouvé, il est scotché à moi. Dis donc, t'as vu ta cochonne, elle est en sang, pauvrette…L'anus, a pris un coup on dirait, elle a des écoulements vulvaires et les lèvres infectées par un…chancre mou on dirait.

-  Oh c'est dégueulasse.

- Vous l'avez fait monter récemment ?

- Hein, quoi ?…par un cochon tu veux dire

- Non un cheval…ben oui un porc, vous lui avez fait faire une saillie ?

- Ah non pas que je sache…

- C'est étrange. Bon, je vais lui donner un traitement, c'est pas bien grave, mais c'est transmissible, donc faut pas la faire monter avant deux mois.

-"Oh de toute façon on comptait pas la reproduire. Je crois que Pierre veut la saigner bientôt.

- Oh ! Pauvrette va…

- T'es trop sentimentale pour une vétoche, ma grande.

- Ouais, je sais. Allez à la semaine prochaine.

-  Tchao Zaza. Dis, mets un hérisson sur ton autre jambe et t'auras un look d'enfer...

- Merci, j'vais y penser.

Zahia, pris sa camionnette et se dirigea vers le stade de foot, elle avait un peu de mal à conduire avec le hérisson dans les pattes. Elle allait rendre visite à l'équipe de foot de Lôche dont elle était la supportrice attitrée. Il fallait les motiver, la semaine prochaine ils rencontraient le spartak de Pâcon pour une qualification en coupe de l'empire.

Zaza fit une entrée remarquée dans les vestiaires, ils étaient tous là, Bertrand Dugommier, clope au bec, Rico, Damianek le curé, et quelques autres…

- Tiens Doc, tu tombes bien, dit Bertrand. J'ai un point là chais pas ce que j'ai…Prôôôôutttt" et il lâcha un énorme pet.

- Ouarf ! ouarf!

- Youh Youh Youh! On s'amuse les jeunes. Allez les belles paires de Lôches! Chanta Zahia.

- Dis donc c'est quoi ta botte en cactus, c'est nouveau ?

- Mais non c'est un hérisson, il s'est collé à mon pied ce fan de chichourle…Pauvret, il est effrayé…Tiens d'ailleurs, je te retiens toi, macarelle de sougasse. C'est ton fils, ce roumègue de Tayo, qui jouait à le pignoter comme une calebasse, vé ! C'est du joli, bravo!

- Oh…faut pas lui en vouloir, c'est l'adolescence, il est bizarre en ce moment…tiens tu pourrais pas l'examiner un peu ? Genre lui tripoter le zinzin ?

- Oh, mais moi je suis véto pas psycho-gniards…

- On dit pédo-psychiatre…Enfin, bon fais gaffe quand même à ton hérisson…Si Gégé le voit il va te le transformer en crêpe, il peut pas les saquer les hérissons…

-FIFILLE ? FIFILLE BALLON ?

Zahia se retourna et aperçut un nouveau joueur, très grand très baraqué avec une balafre sur le visage. Il était complètement nu et son engin énorme, tel un bazooka, braqué sur elle.

- Oh Fan de Chichourle!!C'est quoi ça ? Il est guindourlé comme un percheron çui-là!"

- Calme Franky, calme…tu connais pas Franky dit POL et son gros popol, Zahia ? C'est le mécano de Gégé et surtout le nouvel avant centre de l'ASBPL…Hein Franky ?…Calme, Franky. Bon il a un peu les fils qui se touchent, mais il n'est pas méchant…Hein Franky…Bon rhabilles-toi tu fais peur à la dame.

Deux ans plutôt Franky avait reçu l'avant de la voiture de Gégé dans la gueule. Depuis, ça tournait plus très rond chez lui. Gégé, qui avait quelques remords, l'avait embauché dans son garage.

- Bon les tafioles on sort des vestiaires là, et on va taper du cuir, merde! Dans une semaine on joue ces connards de Pâconais…Enfin si ce putain de brouillard nous lâche un peu les ovaires.

Thierry Magouilles, président du club de foot venait de faire son entrée magistrale. Tout le monde file dehors.

- Tiens…Euh …Zahia, tu peux rester deux minutes, j'ai à te parler…

Dugommier en sortant fit le geste explicite du brossage de dent…Thierry attendit que tous les joueurs soient dehors.

- Bon Zahia…euh…voilà, j'ai un problème…un problème de santé…à la b…

- Quoi

- J'ai un truc à la teub, putain

-"la teubutin ?"

-"A la queue, le barreau, le zob, la trique, popaul, le zizi, la bite quoi, j'ai un truc bizarre sur la queue…Je peux pas allez voir Vachon, tu comprends, c'est un peu la honte…Alors comme toi t'es comme un médecin…tu peux pas jeter un œil ?

- Putain les gars, changez de médecin…Ben vas-y défroque-toi que je regarde ça!

Au moment où Thierry se déboutonnait devant une Zahia à genoux, Gégé qui avait oublié son paquet de gauloises, ouvrit la porte :

- Ah merde, scusez je r'viendrais…ouarf ouarf!

- Oh merde, putain ça va jaser pensa Thierry…

- Alors voyons ça…Oh fan de chichourle! Mais t'as baisé dans une ruche où quoi ? …ça me rappelle quelque cho..Putain la cochonne, c'est toi qui baise la cochonne des Hicks, con ?

- Hein non mais ça va pas! Thierry rouge au front se reboutonna.

- Oh Macarelle, mais t'es malade ? Tu niques la truie. Mais t'es pas bien toi!

- Ta gueule, nom de dieu, tout le monde va t'entendre…Bon écoutes, on peut s'arranger, t'es tenu par le secret professionnel, hein ?

- Mon cul ouais, je vais me gêner. T'es un malade, je vais le crier ouais! IL NIQUE LA COCHONE A HICKS! IL NIQUE LA PATOUNETTE !

- Stop...Putain la conne…. Thierry ouvrit la porte du vestiaire et cria : "Franky viens ici! Fifille! Ballon dans ventre. Toi aller chercher!

Franky arriva bas-ventre à terre en haletant : Fifille, Ballon ?. Il remuait la queue.

Thierry referma la porte des vestiaires sur les premiers cris de stupeur de Zahia. Sous les coups de boutoirs dévastateurs d'un Franky en rut, Hercule le Hérisson dû lâcher le mollet si douillet de son hôte et fût expédié à l'autre bout de la ville…C'était un carnage…Mais bientôt les cris de surprise et de douleurs de Zahia mutèrent progressivement vers une plainte aigüe de pur plaisir.

Ce soir là, tous les joueurs de l'ASBPL furent saisis de stupeur lorsqu'ils entendirent distinctement "VA-Z'Y FAN DE CHICHOURLE ! BOULEGUE TOI LE CUL ET FAIS MOI PETER LA CLOISON, CON!", qui fût immédiatement suivi par l'éclairage instantané et intensif de tous les projecteurs du stade et de l'explosion successive de la totalité des ampoules…

zaza-copie-1.jpgthierry magouilles

Lire la suite

Lôche - Episode 7 : La collaboration secrète

19 Décembre 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #SéRIE SAMER

LOCHE_affiche_S1_episode7.jpg

 

Résumé :

Lôche, paisible village péri-urbain de 300 habitants à 5 km de Pâcon, se retrouve un matin mystérieusement isolé du reste du monde par un mur de brouillard. Les habitants commencent à se faire du souci. Plus d'énergie, plus de courant, plus de communications et bientôt plus à manger…

Alors que ses habitants ne comprennent pas ce qui arrive à Lôche depuis l'arrivée du nuage, la mairie semble détenir des informations de la plus haute importance, pire, la mairie a des projets très sombres  pour ses administrés.

 

Je l’ai trouvé !

 je suis en train de pénétrer dans ma grotte pour la première fois, whaou... J’ai le trouillomètre à zéro, il fait très sombre et encore plus froid mais j’aperçois une lumière…Oh, Patounette ! Elle est là, avec des hérissons par dizaine qui se lancent et glissent sur un long toboggan. Je m’approche et Patounette me dis « glisse ».

Cot.

Je l’ai trouvé !

 je suis en train de pénétrer ma grotte, j’ai les chocottes, il fait très sombre… Tiens une impression de déjà vu… J’aperçois de la lumière…Patounette est là, je m’approche et me vois allongé sur un toboggan. Quand elle me dit « glisse » mon moi part en glissade dans un brouillard….Wahouh, un rêve dans un autre rêve ! Ça ferait un bon film ça…

Cot.

Tiens, on dirait qu’on a rallumé la lumière. Ah mais non, j’suis bête, cot, c’est une nouvelle journée qui commence, le soleil est à nouveau de retour…

Et encore ce satané coq qui chante, cot, qu’est ce qu’il est mauvais. Aucun goût pour la mélodie et encore moins pour la diversité, chaque jour c’est pareil, minable. De toute façon je déteste les coqs encore plus que les poules, cot. Si seulement j’étais un porcus verrat avec une vraie queue en tire bouchon pour que ma Patounette aux yeux bleus puisse ne serais-ce me regarder…cot, mais faut que j’arrête de rêver, cot, je me torture le neurone pour rien.

V’là encore le Pierre qui sort de sa cachette secrète suivi de son Vachon, inséparables ces deux là, cot.

Bon c’est pas tout ça, faut se dégourdir les ailes,  je vais aller faire mon jogging matinal.

Ah, Le Pierre vient par là….c’est pourtant pas l’heure du déjeuner ? Comme chaque jour il va sans doute cogner ma jolie Patounette…et paf ça n’a pas loupé, un coup de pieds au cul, le salop !

Mais voilà qu’il fait dans l’originalité maintenant en  attrapant  l’étiquetée N°3999, cot….il la met dans un sac. Curieux… La n°4000 aussi, cot….

Et….Et, cot, pourquoi il fait noir d’un coup, cot ?..pourquoi ça secoue dans tous les sens ?

- Salut la n°3999 ! c’est marrant je viens de voir le Pierre à l’instant te chopper avant de te mettre dans un gros sac.hic...ohhhh … je vois une lumière blanche…

 

-          Oh my God ! dis moi pas qu’c’est pas vrai ! Le prix Nobel, bordel !

-          Mais, mais qu’est ce que tu me fais là mon Doc. ? tu m’as encore réveillé à…bon dieu, il est déjà 6h ? j’me suis endormi ici, c’est ma Régine qui va me tomber dessus ! Tu t’es pas couché mon gros Vachon ?

-          Le Nobel, mon Hicks ! j’ai trouvé, je suis génial !!!

-          Mais qu’est ce que tu gueules ?

-          J’ai réussi mon Pierrot

-          Quoi, t’as réussi à me réveiller et après ?

-          J’ai réussi ma poule…ah ah  et grâce à une de tes gallinacées en plus.

-          Quoi ? qu’est ce que t’es allé foutre dans mes poulettes ?

-          Non t’inquiète…Ecoute-moi bien.  J’ai enfin concrétisé 10 années de recherche. Grâce à toi, ton pinard bio, ton installation souterraine, ton matériel hérité de Caméron et grâce à ta poule px.4001, j’ai réussi à lire dans la psyché d’un être mort !

Ouvre tes yeux, Regarde l’écran et lis !

-          Pfff …fais-moi voir ça …

-          Ce que tu lis là est la dernière journée de vie de ta cocotte nom de code px.4001, transposé par écrit via ce transpondeur scanner cérébral.

-          C’est pas vrai !? les poules ont une conscience et celle-là était cinéphile, alors là j’suis sur le cul !

-          Bon c’est vrai que c’est une découverte incroyable mais tellement futile par rapport à mon invention ! Démonstration, je te montre. Je mets une sonde buccale sur le sujet, une sonde anale…

-          T’es qu’un pervers, compte pas sur moi pour faire un essaie !

-          Je place le cobaye sur la machine Caméron, je lui injecte ma potion magique, j’allume mon ordi, lance mon application et c’est parti !

-          … alors là c’est fort ! Les dernières pensées de ma poulette….j’en reviens pas. Mais dis donc, faudrait pas que les fous du village apprennent que je sacrifie des bestiaux pour tes expériences. Avec ce foutu nuage c’est que c’est le rationnement là haut et ils comptent tous sur moi pour les faire becqueter.

-          Allez on s’en fout, « Glump ! » on va trinquer mon génie de Docteur !

-          Bien parlé, à la tienne et à ce jour historique…mais attend, le meilleur c’est pour maintenant !

-          Hein ?

-          Le top du top c’est que je peux lire ces pensées mais je peux également, tiens toi bien, transposer ou téléporter c’est comme tu veux, le tout d’un corpus A vers un corpus B !!!!je suis GENIAL !

-          Hein ? Tu fais du Star Trek ou un truc dans le genre ?

-          Non plutôt du Matrix ou Avatar ! l’esprit de ta poule dans le corps de qui tu veux !

-          Meerde, alors là les bras m’en tombent…Oh et pour le coup j’vais te sortir une bouteille millésimée qui va te rappeler des souvenirs.

-          Oh merde ! l’année de la révolution ! LA RESISTANCE républicaine, ORACLE, toi PAO et DAO, moi…qu’est ce qu’on les a bien niqué ces fachos de la force impériale. Merde, j’ai dit un truc qu’il fallait pas…excuse moi, ça va ? t’es tout palo d’un coup. PAO, dis moi quelque chose…

-          C’est rien doc, c’est juste que ça fait des années que j’ai pas entendu le nom de DAO prononcé par quelqu’un…ça me fait tout drôle de penser à elle.

Pendant ce temps à la surface, Régine est déjà debout depuis quelques heures en train de nourrir tous ses rejetons et commence à pester contre son mari qui a découché !

-          Il va m’entendre votre papa, j’vous l’dit !

-          Mais il est où papa, maman (dit la 7ème)?

-          Très bonne question ma p’tite Elyane, et comme tu as fini de manger, tu vas aller dehors chercher ton papa, tu veux bien ?

Et voici Elyane dans la cour en train de crier après son père.

-          Papa, PAPA ????

-          Chute, doc…j’crois bien que les affaires reprennent. On me cherche je suis grave à la bourre. Fini les festivités et retour à la vrai vie bordel de merde. Allez mon doc, fais moi béko et je te dis à ce soir. Emprunte le conduit X12 cette fois-ci, la dernière fois quand je cherchais l'autre hérisson de mes 2 j’ai cru voir des fouineurs de la mairie trainer dans les égouts. Allez ma poule, prend tes affaires et reste sur tes gardes j’ai comme un mauvais pressentiment…Doc ?

-          Oui ?

A nos camarades tombés, à ton invention et à ce soir !

 

dede-vachon-copie-1.jpg

Lire la suite

Présentation de La nouvelle freebox ! Révolution

14 Décembre 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #GEEK SAMER

Quand une marque comme Iliad/free, boite indépendante (c'est pour ça que ça s'appelle free, non ?), innovante (la box, le triple play, l'illimité, 30€,..c'est eux) et française (cocorico !) lance son tout dernier bébé, comment ne pas en parler !? Trêve de blabla...mais qu'est ce que c'est cette nouvelle box qu'on va retrouver chez moi, chez toi, chez vous quoi !?

freebox-revolution.jpg

Révolution c'est son petit nom, designée par Philippe Starck (il est partout en ce moment celui-là), la nouvelle freebox c'est 2 boîtiers :

 

- disque de 250 Go HDD - NAS (ça veut dire station multimédia disponible de n'importe où via le net !)

- compatible fibre et adsl avec la possibilité de passer automatiquement de l'un à l'autre

- Le boitier réseau dispose également de petites enceintes permettant d'écouter la radio ou de la musique - protection parentale (parceque les enfants c'est très intelligent)

- Côté télévision, Xavier NIel annonce l'intégration d'un processeur x86, fourni par Intel, ce qui signifie que le boîtier destiné au salon est en théorie capable de faire fonctionner des applications issues des univers PC ou Mac. Iliad embrasse donc le concept de smart TV développé par Intel avec ses processeurs Atom dédié à l'univers de l'électronique grand public. En l'occurrence, il s'agira ici d'un Atom 4100, cadencé à 1,2 GHz : pas un unique processeur x86 donc, mais une puce tout en un de type SoC, munie notamment d'un contrôleur graphique. « Notre équipement est quatre fois plus puissant que le dernier boîtier sorti sur le marché », clame fièrement Xavier Niel.

- nouvelle télécommande Starck avec intégration d'un gyroscope et accéléromètres (comme votre smartphone !) telecommande-free.jpg

- lecteur Blue-ray compatible 3D! sisi, ça calme non ? 

- jeux et applications à gogo (5 jeux gameloft au lancement : NOVA, Asphalt5...)

-...on continue ?

manette-free.jpg

- une manette de jeu sera fournie avec la box

- un technicien free en cas de pb, dans les 10h qui suivent l'appel

- 29,99€ mais dégroupage facturé 5,99€

Encore ?

- appels illimités depuis la freebox vers tous les opérateurs de mobiles !!! Free casse encore les prix

- dispo dès janvier

 freebox-player.jpg

 

 

Ceci EST une révolution, le must have 2011 ! Alors, qui va freebox-server.jpgchanger d'opérateur ?

 

Damianek qui reste chez free mais qui revend son ordi, sa console et sa platine dvd.

Lire la suite

Lôche - Episode 6 : La Mairie

12 Décembre 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #SéRIE SAMER

LOCHE_affiche_S1_episode6.jpgRésumé :

Lôche, paisible village péri-urbain de 300 habitants à 5 km de Pâcon, se retrouve un matin mystérieusement isolé du reste du monde par un mur de brouillard. Les habitants commencent à se faire du souci. Plus d'énergie, plus de courant, plus de communications et bientôt plus à manger…

Après une messe endiablée qui a remotivé un peu les troupes, le garage à Gégé et sa station service, avec les dernières réserves d'agro-carburant, sont dynamités par un mystérieux inconnu qui a disparu…

 

La journée avait mal commencé pour Manu Palarsen. Ce matin en se levant comme tous les jours il avait récité son mantra : "mais qu'est-ce qui va me tomber sur la gueule encore aujourd'hui". On peut dire qu'il a été servi. Il s'était levé de méchante humeur, la veille il avait tardé à trouver le sommeil, à cause d'elle, Xéna la Rouquine, dont il avait la série complète chez lui.

Depuis la mort tragique de ses parents, Manu vivait seul chez sa grand-mère, Mamie Larsen. Un mode de vie austère mais dont il s'était accommodé pour les quelques espaces de liberté que lui laissait la surdité phénoménale de Mamie et sa manie de commencer ses nuits à 18h affalée et bavant dans le sofa devant la télé. Manu en profitait alors pour vaquer à des distractions plus personnelles. Il était un fan absolu de films érotiques de série Z dont il collectionnait les dvd en cachette. Il s'était même habitué aux ronflements de Mamie qui couvrait les dialogues, ce qui ne gênait pas trop la compréhension de l'intrigue. Il ne dédaignait pas aussi, de temps en temps, se secouer le prunier. C'est vrai, une fois, une seule fois, il s'était un peu servi de la main agitée de tremblements parkinsoniens de sa Mamie pour achever une séance de secouage particulièrement trépidante. Mais il n'avait jamais réédité cette chose infâme, en particulier parce que Mamie avait les mains rêches. Certaines mauvaises langues du village insinuent que Mamie Palarsen ne serait pas aussi sourde que ça et qu'elle apprécierait les exercices manuels de son petit Manu. De là à dire qu'elle était parfaitement consciente le jour où Manu expérimenta la branlette parkinsonienne, il y a un pas que la pudeur nous empêche de franchir.

Parmi la centaine de DVD qui ornait le faux plancher de sa chambre, il y avait une série qu'il chérissait plus que toutes : les aventures en 4 opus de Xéna la Rouquine, films d’héroic-fantasy avec son héroïne à gros seins dont il était complètement accroc. Avec les quelques sous mis de côté il avait même racheté anonymement les droits de la série pour en faire une production personnelle. Il cherchait sa muse qui endosserait le rôle de Xéna.

En attendant, ce matin là, il était loin de tout ça. A son arrivée devant la Mairie, il avait senti que quelque chose ne tournait pas rond. Il achevait sa 5ème clope du matin en récitant son 2ème mantra favori "qui c'est qui trinque c'est bibi".

-   Qu'est-ce que vous foutez Bordel à bite, magnez vous le cul, Palarsen!.

C'était l'accueil matinal du Maire, son patron, qui le cueillit ce matin là. Le Maire l'avait vite mis dans l'ambiance, c'était l'apocalypse et il fallait se retrousser les manches. Manu était le secrétaire administratif de la Mairie de Lôche, à ce titre le Maire lui avait confié la tâche de mettre en place l'organisation logistique du village pendant la période d'isolement.

-    Nous sommes les représentants de l'Empire dans ce village, Palarsen. Nous devons veiller à la sécurité des biens!. Et des personnes… avait répliqué Manu. Hein…euh oui des personnes, si ça vous chante…En attendant, réunissez tout le monde, faîtes un diagnostic complet de la situation, assurez-vous de ce qui reste dans la supérette, rationnez l'eau, les aliments…. Moi, je vais voir Porteflingue, il est un peu sur les nerfs…Vous me ferez un rapport toutes les heures, Allez rompez!.

Depuis ce matin, Manu n'avait pas arrêté une seconde. Il avait organisé une réunion avec les notables de la ville afin de disposer du maximum d'informations et de commencer à établir un plan d'urgence. Il ya avait là, Hubert Laclôche, en tant que conseiller municipal de l'opposition, Thierry Magouilles, le docteur Vachon, Marie la pharmacienne, son mari Rico, Pierre Hicks et même ce con de curé remplaçant qui se trimbalait avec un sexe géant sur sa chasuble. Manu ouvrit la séance :

-   Monsieur Laclôche, vous êtes dans les locaux de l'Empire ici, même en tant qu'opposant à la majorité impériale, vous pourriez mettre un slip tout de même. Bon, merci à tous d'être venus, je vous résume la situation, pour une raison inconnue à l'heure qu'il est, nous sommes totalement coupés du monde par un mur de brouillard. Plus rien ne passe, ni télécommunications, ni ondes radios. Nous n'avons plus d'eau, ni d'électricité, ni d'agro-gaz. Et la pompe à agro-carburants de Gégé vient d'exploser En attendant que nous trouvions une solution, nous devons nous organiser pour tenir. Des questions jusque là ?"

-   Ben y a les gégouts. Est-che que vous avez échayer de les chuivre et de remonter jujqu'à la chortie, demanda Rico

-   Bien ch..sûr qu'on a essayé, le coupa sèchement Manu, un peu énervé de ne pas y avoir pensé avant. Il nota brièvement en le soulignant 2 fois dans son cahier : "Voir conduites égouts".

-   Bon si pas d'autres remarques débiles, je continue. Pour nous organiser, il est nécessaire que tous contribuent à l'effort collectif. Chacun est chargé de faire l'inventaire de ses stocks et nous devrons organiser le partage de toutes les provisions. Thierry, as-tu fait un inventaire des stocks de la supérette ?

-   Ouais, et c'est pas le Pérou. Il nous reste que quelques cartons de farine ou des conserves de légumes dégueulasses.

-   Viandes ? Œufs ?

-   Plus rien, nada.

-   Quoi, mais j'y suis allé hier, le rayon boucherie était plein ? s'étonna Marie.

-   Ouais, bon ben c'est parti depuis, qu'est-ce tu veux que j'te dise.

-   Mais c'est dégueulasse, tu te sers pendant que les autres vont crever! hurla Marie.

-   Oh on se calme Mary Poppins, moi je donne à ceux qui paient. Ce matin j'ai eu un tas de commandes avec plein de fric, la supérette était pas encore réquisitionnée…"

-   Oui, mais bon t'aurais quand même pu réfléchir avant de tout donner… répliqua Manu.

-   Oh dis donc même ton patron il m'a filé sa liste, tu te fouterais pas de ma gueule Paslarsen ?

-   Putain, voilà la majorité impériale dans toute sa splendeur. Tout pour ma gueule! exultait Hubert Laclôche en se touchant les couilles.

-   T'iras en enfer Magouilles pour tes…euh..magouilles" dit Damianek.

-   Ouais, vas-y excommunies moi Jean-Paul.

-   Moi ch'ais encore ma cave pleine et ma chambre froide remplie. Priorité aux genfants de l'école, je peux leur faire à mancher tous les chours, assura Rico.

-   Ouais et puis j'ai le puits pour l'eau et quelques dizaines de poulets. On peut voir venir, rassura Pierre Hicks.

-   Merci Rico et Pierre. Au pire t'as aussi ta grosse truie ? demanda Manu.

-   Patounette ? ah non, on touche pas!

-   Tout le monde se retourna vers Thierry qui avait parlé spontanément et qui avait le rouge au front.

-    …Enfin c'est ce que dirais Pierre Hicks, non ?

-    Pierre Hicks ne put réprimer un sourire.

-    Ouais, on la garde, pour après si ça se gâte, on verra…

-    Bon voilà le problème de l'alimentaire résolu. Passons à l'énergie. Pierre, il te reste des générateurs ?

-    Non j'ai tout filé, et bientôt j'aurais plus d'agro-carburants en stock. Va falloir rationner sévère les gars.

-    Moi chais un chénérateur mais il me chert pas ch'ais le courant et le gaje au rechtaurant"

-    Ben tu pourrais me le filer pour la boîte ce soir ? demanda Thierry.

-    Et puis quoi encore connard, t'as piqué toute la viande de la supérette, tu veux pas qu'on te serve le café chaud aussi ?" répondit Marie.

-    Ouais et une pipe aussi rétorqua Thierry.

-    Tou retire cha tout de chuite hijo da putana!

-    Stop! On se calme, on verra Thierry ce que le Maire décide. Je vous rappelle que tout ce qui peut servir à la collectivité est réquisitionné par la Mairie, trancha Manu.

-    Ah ah… On voit bien ce qui peut servir la collectivité pour cette Mairie qui fraie avec les puissances de l'argent, éructa Hubert.

-    Va mettre un slip gros sale! répondit Thierry.

-    Sur le plan sanitaire, Docteur Vachon et Marie, pour les médicaments et les premiers secours, comment ça se présente ?" demanda en hâte Manu soucieux d'apaiser tout le monde.

-    C'est bon, j'ai tout ce qu'il faut. Avec tout ce que le Docteur Vachon nous fait commander en antibiotiques j'ai de quoi soigner une armée en campagne, répliqua Marie.

-    Le docteur Vachon qui s'était endormi ne broncha pas.

-    Bon ben je crois que tout est dit. Je vous donne rendez-vous demain même heure pour faire le point. Bon courage à tous.

-    Tout le monde se lève, Pierre Hicks donne un coup de pied à Vachon pour le réveiller.

-    Euh Rico, tu peux rester deux secondes…C'est quoi cette histoire de courant dans ton restaurant ?

-   Ch'est vrai, ch'ais le chus et le gage. Je chais pas comment cha che fait. Il parait que chez Betty ch'est la même choge.

-    Etrange. Merci Rico, à demain.

 

Manu fit appeler son technicien, Elas. Elas, que tout le monde appelait Pimpon depuis qu'une échelle de pompier lui était tombée sur la tête et qu'il se prenait pour Steve McQueen en colonel des pompiers dans la Tour Infernale, vivait dans un hélicoptère sans hélice qu'il avait aménagé en logement.

-    Elas, j'ai une mission de la plus haute importance à te confier. C'est une question de vie ou de mort. Tu vas descendre dans les égouts et voir si on peut aller jusqu'à la sortie. Tu as tout compris ?

-    Oh oui chef. Je pourrais mettre mon casque ?

-    Mais oui tu pourras mettre ton casque et même ta combinaison. Ça te va ?"

-    Ah ouais, super! Dites chef, j'pensais à un truc là, avec mon hélicoptère, peut-être qu'on pourrait passer au dessus du mur de brouillard ?

-    Mais y a pas d'hélice, Elas !

-    C'est là qu'est l'os! répondit Elas qui connaissait ses classiques.

 

Au même moment, le Maire Gérard Clon s'entretenait avec le policier Municipal Brice Porteflingue :

-    Alors Brice, comment ça se présente ?

-    Bien chef. Mon super täser est prêt, pas trop de remous, ces tarés ne se rendent compte de rien!

-     Ouais, ils vont avoir une bonne surprise!

-     Quand est-ce qu'on passe à l'action, chef ?

-     Le Maître nous fera signe. L'idée c'est que dès qu'il donne son feu vert, on les convoque tous à la salle des fêtes, femmes et enfants compris. Et là tac tac tac tu me les descends tous. Pas de témoin à dit le Maître.

-     J'adore ce plan, chef!

A ce moment, on toque à la porte.

- Ouais ?

Manu Palarsen passe la tête par la porte :

-          Euh patron ? Je viens de faire un point sur la situation, on s'organise pour le rationnement…

-          Ouais, bon, on s'en fout!

-          Juste vous dire, qu'il y a des trucs bizarres. Apparemment, il y a du courant chez le Polak et au Salomé de Bahia…J'arrive pas à comprendre comment…

-          Ouais ben vous me ferez un rapport un autre jour, rompez, je suis en entretien là…

Manu Paslarsen vexé referma la porte. Merde, j'ai oublié de lui parlé de la mission de Pimpon dans les égouts…Oh et puis merde, qu'il aille se faire voir se gros con…

 

manu

 brice-porteflingue.jpg

gerard-clon.jpg

Lire la suite

Et Viv'lô Frônce

11 Décembre 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #ZIK SAMER

Cette année, les français sont à l'honneur. Il leur a fallu quand même 40 ans pour se débarrasser de leur complexe Hallyday. Mais ça y est, leur talent explose au niveau international. Merci à Daft Punk, Phoenix et autre Air, d'avoir ouvert la porte dans laquelle s'engouffrent aujourd'hui des bataillons entiers de Frenchies qui vont en montrer aux rosbifs.

Petite sélection des frenchies qui tuent leur mère, grave!

The bewitched hands : I'm in Slim. Alors eux c'est mes chouchous. J'adoooooooooooooore…je suis un fan inconditionnel! Personnellement, le meilleur groupe depuis...depuis...ben depuis Léopold nord et vous. J'aime tout, particulièrement ce titre geulard et festif que j'ai envie de tout casser quand je l'écoute ! J'attends juste de les voir en concert, après je pourrais considérer que j'ai bien vécu, inch'allah le reste c'est du surplus.

Gush : Let burn again. Ce titre en particulier, mais tout l'album est énorme, ça groove méchamment, ça pète et ça lache des caisses, on pensait pas que des français pouvaient balancer comme ça. Ca c'est fait!

Da Brasilians : Please stay. Putain que c'est beau. Mais bordel mais qui chante comme ça. Des frenchies ma bonne dame. Oh fucking bastards!

Young Michelin : Elle m'oubliera. Dis donc Dugommier tu nous as encore sortit un de tes vieux vinyles de Niagara ou bien ? Mais non, ces p'tits gars sont nés le jour ou Niagara se séparait! Les anglais les surnomme les french smiths!

Nouvelle vague : où veux-tu que j'regarde. snif, une reprise, de snif, Noir Désir, Snif, par Emilie Loizeau…Mais pourquoi t'es parti Serge, merde!!!

 

Sarah Schiralli : Paranoid. Hummm Sara, je voudrais être un papillon pour te butiner...Mais qu'est-ce que ça me rend joyeux ce titre! Eh elle est pas française ducon elle est anglaise! On s'en fout, elle est belle, elle chante bien, elle mérite ! Hortefeux sort la carte!

 
Dugommier : le Cantonna du rock!!!
Lire la suite

25 petites bombes de 2010 par Mr M

10 Décembre 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #ZIK SAMER

caribou swim

25 - Caribou - Odessa 

Un tube à vous faire danser frénétiquement un damianek jusqu'à la nuit des temps. Un titre qui joue à la fois sur le funky et sur le dark, alternant nappes synthétiques et cris hystériques. A écouter occasionnellement car c'est le genre de truc qui devient très vite soporiphique.

 

Vidéo

 

midlake.jpg

24 - Midlake - Acts Of Man

Sur "Acts of Man", premier titre du 3ème album du désormais mystique groupe texan, on a droit à une ballade boisée au son samplé, porté par un souffle et une adresse mélodique toujours aussi épatante.

 

Vidéo

 

two-door-cinema-club.jpg

23 - Two Door Cinema Club - Something Good Can't Work

Un brin d'afro-beat à la sauce Vampire Week-end,  un soupçon de sonorités synthétiques et une bonne mélodie pop à la Phoenix. Un petit bonbon pop comme la maison Kitsuné a le secret. 

 

Vidéo

philippe_katerine.jpeg

22 - Philippe Katerine - Liberté

La vision d'une utopie bien républicaine vu par Katerine...

 

Vidéo


Stornoway---Zorbing.jpg

21 - Stornoway - Zorbing

Une petit merveille de pop finement orchestrée comme je les aime et une bouffée d'air frais pour l'Angleterre. 

Vidéo


james-blake.jpg

22 - James Blake - Limit to Your Love

Un reprise qui se passe de commentaire, tout simplement magnifique de justesse et d'émotion. 

 

 

Vidéo 


arnaud-fleurent-didier---France-Culture.jpeg

21 - Arnaud Fleurent Didier - France Culture 

Une superbe découverte pop entêtante et venimeuse au texte particulièrement percutant. 

 

 

Vidéo


Kanye West f Jay-Z, Rick Ross, Nicki Minaj Bon Iver -

20 - Kanye West - Monster

C'est avec Monster que Kanye West revient en mêlant à un son Hip-Hop, une ambiance relativement morbide.

 

Vidéo


LCD-Soundsystem-Drunk-Girls

19 - LCD Soundsystem - Drunk girls

Un titre qui s'écoute à fond les ballons et un clip complètement déjanté.

 

Vidéo 


solange_la_frange_grind_demo-copie-1.jpg

18 - Solange la Frange - Grind

Des pti'suisses survitaminés qui nous font le coup de coiffer M.I.A sur le poteau. Attention ça sature grave!!!!!

 

Vidéo 


the-hundred-in-the-hands.jpg

17 - The Hundred To The Hands - Last City

Titre survatiminé, batterie en premier plan, refrain accrocheur. Pouvant parfaitement se retrouver dans un album des Ting Tings.

 

Vidéo


Duck-Sauce-Barbara-Streisand

16 - Duck Sauce - Barbara Streisand

Le bon gros tube Dancefloor qui fonctionnera à tous les coûts en soirée dès lors que vous pousserez les limites de votre ampli et de votre caisson de basse. Avec un peu de jus ça passe encore mieux.

Vidéo


The Drum's Let's go surfin

15 - The Drum's - Let's go surfin

Titre qui a sonné la rébellion du sir Dugommier et a donné lieu à une série de chroniques assassines. Pour mettre fin aux commérages, je récuse toutes rumeurs sur d'éventuelles tension dans le Crew Satusamer... N'ayez crainte, les chroniqueurs ont l'humour très noir.

 

Vidéo 


hot-chip.jpg

14 - Hot ChipI Feel Bonnie

Un album particulièrement décevant, les british d'Hot Chip on définitivement saborder leur navire. Heureusement, une bouée à la mer a été lancée, elle s'appelle I Feel Bonnie et devrait leur permettre d'atteindre le rivage sans trop de difficultés.

 

Vidéo


Matt & Kim

13 - Matt & Kim - Silver Tiles

Une envie de courir dans le plus simple appareil dans les rues de Times Square, ce couple de déjanté est prêt à vous accompagner dans vos plus grands délires... Lachez-vous ça vous fera du bien.

 

Vidéo


club 8

12 - Club 8 - Isn't That Great

Vampire Week-end au féminin, tempo exotique, l'impression de ne plus savoir ou se trouve sa tête et ses pieds. Club 8 est un groupe qui déséquilibrant. 

 

Vidéo


Bewitched Hands

11 - The Bewitched Hands - Underwear

La superbande française que l'on attendait pas, et en plus il y a du Arcade Fire chez eux... comme quoi il y a encore a piochez chez les fromages qui puent. 

 

 

deerhunter-halcyon-digest

10 - Deerhunter - Desire Lines

Desire Lines marque définitivement l'orientation pop pris par le groupe au fil des années. Une pépite parmi les pépites de l'album.

 

Vidéo


Ariel-Pinks-Haunted-Graffiti

9 - Ariel Pink's Haunted Graffiti - Bright Lite Blue Skies

Un trés bon morceau glam-rock aux lignes de basses rondes. Fermez les yeux, ça sent les vacances. Je vous laisse, j'apperçois au loin la grande bleue. 

 

Vidéo


gorillaz-stylo-copie-1.jpg

8 - Gorillaz - Stylo

Single printanier qui a mis rapidement l'eau à la bouche à tous les internautes de la planète. Damon se paye en featuring Mos Def et la légende vivante Bobby Womack rien que ça... Et pour en rajouter une couche, les Gorillaz se payent également un guest hollywoodien dans leur trés bon clip.

 

Vidéo


MGMT Siberian Breaks

7 - MGMT - Siberian Breaks

Le morceau fleuve du duo fluo psychédélique, qui nous fait passer par plusieurs état d'apesanteur en l'espace de 10 longues et bonnes minutes. Un vrai régal pour les oreilles pour ceux qui seront s'y abandonner et y laisser quelques neurones.

 

Vidéo


The National High Violet 2010

6 - The National - Terrible Love

Des mélodies qui remuent les tripes et font monter l’émotion qui est au fond de nous. Musicalement cela se concrétise par une batterie qui résonne sans cesse comme un marteau qui assène les coups sur les endroits les plus sensibles, des guitares dans leur plus simple appareil, et un piano tragique.

 

Vidéo


Foals-This-Orient.jpg

5 - Foals - This Orient

Des roulements de batteries sonnent le renouveau de Foals. Ce titre phare de l'album mérite plusieurs digestions d'écoute tant l'orientation du groupe a changé. Je walide.

 

Vidéo


Twin-Shadow-copie-1.jpg

4 - Twin Shadow - I Can't Wait 

Il arrive parfois à Pitchfork d'avoir raison... Le principal coupable de ce virement de jugement de ma part, c'est cet "I Can't Wait" qui me colle à l'oreille depuis deux semaines comme un Shewing Gum bien frais, et que je pourrais écouter toute la journée. Une sorte de synthèse entre le Bowie fin 70's, l'ambiance club Berlinoise, Brian Eno, et les Smiths. Et tout ça vient de Brooklyn messieurs.

 

Vidéo


The-National-High-Violet-2010.jpg

3 - The National - Bloodbuzz Ohio

Sans aucunes contestations, High Violet est l'un des albums marquant de l'année 2010, une voix, un charisme; et un titre tout en rage contrôlée. Ce type de chanson épique mais sans emphase, galope avec aisance dans une sorte de dramaturgie musicale parfaitement composée, offrant un son saisissant de précision et de puissance apprivoisée. 

 

Vidéo


arcade fire sprawlII

2 - Arcade Fire - Sprawl II

Du synthé 80's dans un scud d'Arcade Fire, certains crieront au scandale, mais pour avoir entendu ça en Live, je cris au génie. Je dis merci Régine pour ce beau moment d'émotion partagé et confirme qu'Arcade Fire, c'est plus qu'un groupe... c'est du bonheur brut de pomme. 

 

Vidéo


the-black-keys-brothers

1 - Black keys - Tighten Up

Le voilà, mon titre de l'année 2010... un épisode "rockement" blues qui offre une montée en puissance et qui s'achève en forme de feu d'artifice sonore. Tout simplement énorme. 

 

Vidéo

Lire la suite

Popular Mechanics - A Good Flight

8 Décembre 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #ZIK SAMER

popular mechanics

Si les musicos Frenchys de Popular Mechanics ne réussissent pas dans la musique, alors je me fais moine. De toutes façons j’ai rien à craindre, j’ai déjà la boule à Z… Putain, ça faisait longtemps que je n’avais pas écouté un truc aussi catchy. Ecoutez moi donc ces riffs accrocheurs à la Phoenix, oui mais sans la cuillère en argent dans la bouche. Bienvenue dans la banlieue Lilloise, ici,  ça sent le prolétaire à plein nez façon Supergrass…Une pop savamment cradée, non pas pour embêter papa et maman mais pour faire remuer tous les derches de la planète. Un objet pop respectable comme il nous en manque, et un premier EP super prometteur, pour des mecs qui vont bientôt casser la baraque… Juré, si je mens, je vais en enfer… ou à Lille ! Ecoute de l'EP via Napster

 

Mr M

 

Lire la suite

Lôche - Episode 5 : La Messe à Lôche et l'accident de Deltaplane

6 Décembre 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #SéRIE SAMER

LOCHE_affiche_S1_episode5.jpgRésumé :

Lôche, paisible village péri-urbain de 300 habitants à 5 km de Pâcon, se retrouve un matin mystérieusement isolé du reste du monde par un mur de brouillard. Les habitants commencent à se faire du souci. Le patelin dépend complètement de l'extérieur, travail, nourriture, eau, et surtout loisirs…sans télé, sans radio, sans journaux, comment vont-ils passer le temps…

Heureusement il y a la messe, Damianek le curé du village assure les préparatifs d'une bonne messe de derrière les fagots.

 

Damianek leva solennellement la cruche de vin au-dessus de sa tête et déclama devant l'auditoire :

-       Buvez, ceci est mon sang!

-       Amène! firent les habitués.

Il y avait là les fidèles parmi les fidèles, Hubert, le père de Betty, toujours aussi allergique au slip, Rico qui avait amené de la charcuterie de son restaurant, Bertrand Dugommier, la tête dans le sceau et les poils frisotants, Gégé le garagiste-poète, Michel Gracias le DJ dealer de musiques illicites, et même Thierry Magouilles son patron à la boîte "La Mousse". Plus quelques autres éclopés et parias du village. Dans cette atmosphère de fin du monde, il y avait aussi exceptionnellement de vieilles rombières et de vieux cramoisis qui avaient fait le déplacement, souhaitant gagner les faveurs de Dieu avant le jugement dernier. Mais cela ne perturba pas le moins du monde Damianek qui décida de respecter le protocole en lançant la conversation :

-       Z'avez vu le bordel les gars

-       Ouais c'est la fin du monde

-       Boh…Tant qu'on a du pinard et du sôce, moi je dis tout va bien

-       Qu'est-ce qu'on dit à Jésus Christ ?

-       Burp!…amdullah…

-       Putain Dugommier t'as les yeux explosés…t'as dormi ?

-       Non j'ai bricolé sur Internet, c'te nuit, avant que les plombs pètent et qu'y a plus de jus…chuis défoncé de sa mère…

-       Putain ça du y aller la branlette! fit Gégé en joignant le geste à la parole.

-       Ca va Hubert sinon, t'as pas froid ?

-       Je me réchauffe au pinard, merci mon grand.

-       Au fait, merci Gégé pour la voiture, nickel ce matin…, dit Damianek.

-       Hein quoi ? J'ai rien fait du tout, ta bagnole elle a pas de batterie

-       Ben ce matin elle a démarré nickel

-       Dis donc t'es sûr que t'étais conscient ce matin ? Vu ce que t'as enquillé hier soir…tu lui a fais le coup du slip à la Betty ? Ouarf Ouarf!

-       J'comprends rien, avec Betty y avait du jus et moi j'avais rien…T'avais du jus Rico ?

-       Yé oune yénératoure à colja qué m'a pacher Pierre Hikch…mais yé pas ou béjoin de lé faire tourné…Y avait l'électrichité dans le rejtaurante. Par contre pas de télé, de radio ou de téléphoneche

-       C'est étrange se dit Damianek, d'abord Betty qui fait fonctionner tous les appareils et toi Rico qu'est le seul à avoir du courant…

-       Rico, ton générateur, tu pourrais me le filer pour la boîte ce soir, demanda Michel le DJ de La Mousse. Ouais et t'arrêtera de passer tes merdes illégales. La prochaine fois que je te chope en train de passer du rock ou du folk à la con, c'est direct chômedu et t'auras le bonjour du Täser à Porteflingue, j'te préviens…aboya Thierry Magouille.

Thierry Magouille était, entre autres, propriétaire de la boîte "La Mousse" où sévissait Michel Gracias en tant que DJ. La boîte déclinait sérieusement et Thierry commençait à tirer franchement la gueule. D'autant qu'il avait surpris Michel, en train de passer un morceau d'Arcade Fire, un vieux groupe pré-impérial et interdit par le décret musical impérial.

-       Au fait les gars j'ai revu le grand noir ce matin, j'ai failli me le faire… cracha Gégé entre deux rots pour dissiper le silence gêné qui s'était installé.

-       Lé Grand Noir…Qu'est-che-que-ché demanda Rico ?

-       Ben cet un enfoiré d'hérisson avec une sale gueule. Faut que je me le fasse…

-       Et pourquoi tou aime pas les Hérichons ?

-       J’aime pas quand ça pique, je préfère les rondeurs douces qui me foutent la trique. Et puis vous avez vu leurs mimiques, on dirait des comploteurs jésuitiques. Tiens la tapette amazonique remets-moi un verre d'encaustique, j’ai le gosier en terre cuite.

-       Bravo…clap!…clap!…

Gégé le garagiste poète-poète fit une petite révérence…

-       En parlant de bouffe, les gars si ça continue le bordel du brouillard on va être en rade de pinard et de charcute, et la messe. Terminée…

-       Ben on n'a qu'à saigner la truie à Pierre Hicks ?

-       Patounette ? Ah non! s'exclamèrent en chœur Gégé et Thierry, un peu gênés.

Gégé et Thierry aimaient "conter fleurette" à Patounette la cochonne dont les fessiers gargantuesques avaient le don d'affoler les libidos…  

-       Tiens en parlant de Pierre Hicks, je l'ai vu hier en train de chier sur un hérisson…un grand noir d'ailleurs…

-       Pierre Hicks, je sais pas ce qui complote avec Vachon, ils sont bizarres les deux dit Gégé content que le sujet Patounette soit évacué.

-       Marie, elle dit que chest oune mauvais docteur le Vachon…il prechcrit que des antibiotiques et pache tout chon temps dans chon labo checret. Moi maintenant yé vé plous que chez Chacha, le véto lança Rico.

-       Putain, il en tenait une sévère hier le docteur Vachon, jamais vu un mec aussi beurré…Qu'est-ce qu'il te racontait Gégé ?

-       Boh..chais pas… qu'il était en train de faire des expériences pour lire les souvenirs d'une morte qu'il aimait…Des trucs d'alcolo quoi!...Pierre il a pas aimé, il te l'a viré manu-militari…

A ce moment, une des vieilles grenouilles s'approcha de la petite assemblée :

-       Dites vous pourriez arrêter de blasphémer dans la maison du seigneur et nous laisser prier en silence…Vous vous rendez compte que l'heure du jugement dernier approche ? Un peu de respect!

Au moment ou Damianek se préparait à tirer une baffe au vieux tromblon, une énorme déflagration figea l'assistance….

 

Tout le monde se presse dehors, le garage de Gégé n’est plus. A sa place, du feu et de la fumée. Certains commencent à paniquer, des cris se font entendre.

-      Merde mon garage !!!! cria Gégé.

-      Au moins ça fait d’la place ! dit Brice Porteflingue

-      J’vais t’montrer moi comment qu’on fait d’la place espèce de wafen-ss cria Gégé et levant le bras armé d’une clé de 22 en direction de Brice.

-     Oh poutine ! les pompes à carburant de Gégé ont explosé, on a plus de réserve d'agro-carburant ! La galère…

Damianek lève la tête :

-     Regardez ! un parachutiste… 

-     Joli cul ! j’dirai qu’c’est une gonzesse ! (Thierry Magouilles)

Le parachutiste atterri sur la place de l’église. Tout le monde se presse à son arrivée (Zvanounette vient d’atterrir gracieusement). Elle hôte son casque et crie :

Il est où l’autre ? 

-     Qu….quoi ?

-     Il est où ?

-     Mais de qui tu parles, qu’est ce que tu racontes, t’as pas vu qu’il y a le feu au garag….. ?

-     L’autre !!!!, l’autre parachutiste bordel de merde !

-     Hein, un autre para…

-     Mais putain ! l’autre OUI. Un mec bizarre ce matin, le visage dissimulé, m'a demandé un cours de deltaplane au-dessus du village. Ça m'emmerdait mais il m'a payé cash et le double prix. Je m'exécute, on s'attache, on part ensemble, on fait deux/trois tours et voilà qu'il balance son sac, apparemment plein d'explosifs, sur le garage à Gégé. Après il m'a sortit un flingue commac, deux fois la taille de l'engin à Gégé, il a essayé de me buter, je me suis détaché en urgence avec mon parachute, et lui il a fait pareil quelques secondes après !

A ce moment précis, tous les mâles auditeurs se posèrent la même question : mais de quel engin à Gégé elle a voulu parler ? Y avait que ce con de Gégé, qui malgré le désastre, souriait bêtement… gégé

 zvanounette-copie-1

Lire la suite