Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de unptigalezo : SaTuSaMer

TOP Tchi Tcha 2012

13 Février 2013 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #TCHI-TCHA SAMER

take-shelter.jpg1/Take shelter de Jeff Nichols :

Le film qui suscite le plus de questions avec, en apparence, le moins d’effets ! Atmosphère anxiogène qui joue avec la vraie/fausse folie du personne principal (interprétation magistrale de Michael Shannon). C’est bon, c’est beau et on fait whaouu à la fin.

 

cogan-la-mort-en-douce.jpg2/Cogan killing them softely d’Andrew Dominik :

Un polar avec une histoire déjà vue mais avec une dimension politique et sociale sans précédent. Une allégorie du business et des USA. « les Etats-Unis ne sont pas une grande famille mais une entreprise ! alors maintenant tu payes ! »

 

Camille-redouble.jpg3/Camille redouble de Noémie Lvosky :

Ouvrir la boite de Pandor de notre passé et essayer quelques changements : mission impossible ! Notre seule option et de redécouvrir nos choix, notre route afin de mieux appréhender le présent et notre futur. Et tout ça avec nostalgie, légèreté et humour.

 

LOOPER.jpg4/Looper de Rian Johnson :

Comme une bonne vodka-pomme, Looper réussit en brassant plusieurs genres (anticipation, thriller, intimiste, science-fiction) à trouver un équilibre et une cohérence que seule une poignée de films ont réussi à trouver avant. De la très bonne SF !

 

BULLHEAD.jpg5/Bullhead de Michael M. Roskam :

Film sombre, charnel et émouvant avec une mise en scène brillante et maitrisée de bout en bout. Avec une séquence pivot, en flashback, d’une force émotionnelle viscérale inoubliable qui a elle seule transforme le film et le regard porté au personne principal.

 

prometheus-copie-1.jpg6/Prometheus de Ridley Scott :

Le blockbuster de cette année ! Prometheus n'est pas une suite, un reboot, ou une resucée d'Alien, il est un film autre, la promesse d'une nouvelle saga passionnante. Les signes de cette incontestable réussite ? Des nouvelles questions sans réponses, des interrogations qui nous enflamment l'esprit (mais bon dieu qu'est-ce que c'est que cette fresque ? Et cette tombe avec le machin vert ? La magnifique introduction nous révèle-t-elle un acte de rébellion ou la première partie d'un plan qui a mal tourné ?), et une qualité essentiellement cinématographique, celle de clore le métrage sur son image la plus belle et excitante. La suite !!!!

 

de-rouille-et-dos.jpg7/De rouille et d’os de Jacques Audiard :

Histoire d’amour de notre temps à la sauce Audiard. 2 vies brisées, 2 trajectoires qui rouillent dans la misère humaine. Au final, un conte révélé par une mise en scène déjà éprouvée dans ses précédents films mais qui encore cette fois fonctionne à merveille.

 

margin_call.jpg8/Margin Call de J.C. Chandor :

Froid, net et concis, l’horreur économique vu sous l’angle d’un thriller psychologique sérieux et passionnant servi par un casting de haute volée. Un constat au choix : cynique ou réaliste. Dans les deux cas, le malaise est là.

 

Hasta-la-vista.jpg9/Hasta la vista de Geoffrey Enthoven :

Comédie douce amer sur une amitié sincère et universelle. Tendre mais jamais complaisant, pas de tabou ni fausse pudeur. Hasta la Vista fait rire et touche au cœur ! « Intouchables » revu et corrigé par un flamant.

 

starbuck10/Starbuck de Ken Scott :

L’histoire d’un polack qui fertilise tout le Québec, je n’pouvais qu’aimer ! Encore fallait-il réussir à en faire une comédie décalée et touchante. On peut rire de tout et même à partir d’une branlette !

 

 

Damianek qui vous fait un big bisou ! ciao

 

 

Lire la suite