Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de unptigalezo : SaTuSaMer

Revue d'albums - Février-Mars 2010 (2)

21 Mars 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #ZIK SAMER

mgmt---congratulations.jpgMGMT - Congratulations

Retenez encore un peu votre respiration, le nouvel album des MGMT sortira le 12 avril et votre serviteur a pu l'écouter en intégralité pour vous en livre un peu de son essence.

Ne soyez pas surpris, Congratulations  ne ressemble en rien à Oracular Spectacular, pas d'enchainement de tubes,  pas de titres dancefloor, pas de hochements de tetes intempestifs en prévision. Voila pourquoi je m'attends à ce qu'il fasse pas mal de déçus parmi les adeptes du duo de Brooklyn.

Les deux gonz ont pris le pari risqué de ne pas faire l'unanimité comme un pied de nez à ceux qui trouvaient leur musique trop commerciale. Leur choix a été de se replonger dans leur "sphère spatio-temporelle" particulièrement  psychédélique dans laquelle on ne rentre qu'après minimum 3 écoutes. Je vous avoue avoir même failli relayer cet album directement à la corbeille jusqu'à écouter tous les titres en totalité et me prendre en peine poire la richesse des influences. En résumé, Congratulations est un album complexe, assurément expérimental, qu'il faut se laisser le temps d'apprivoiser afin de ne pas le ranger trop vite dans la catégorie naze et le ressortir dans quelques années quand on en reparlera comme d'un monument musical.link

gorillaz - plastic beachGorillaz - Plastic Beach

Cinq ans se sont écoulés depuis le précédent opus de Gorillaz, cinq ans c'est long et c'est juste assez pour qu'on les attendent vraiment au tournant. Mais voilà, j'ai comme l'impression qu'ils en ont absolument rien à foutre, ils n'en sont plus à se faire connaître les batards.
Plastic Beach, troisième album de Gorillaz reflète une fois de plus toute la personnalté de Damon Albarn et de son acolite démoniaque Murdoc, toujours dans la recherche du meilleur melting pot musical. Le garçon chante, écrit des chansons, joue ses musiques, et a la capacité de rassembler autour du micro des personnages qui donneront vit à son projet musical.
Ici, c’est une myriade de featuring qui attend l’auditeur tout au long de cette plage en plastique. Entouré de la crème de la soul (Bobby Wommack), du hip-hop (Mos Def, De La Soul) et du rock (Marc E Smith, Lou Reed), l’objectif de Gorillaz est aussi simple qu’il est ambitieux : proposer un disque majeur de cette nouvelle décennie, à un moment où les frontières musicales n’ont jamais été aussi mouvantes.Le projet se veut résolument groove, mais le but n'est clairement plus d'enchainer les tubes, ça on sait qu'ils savent faire, ils ne sont plus à ce niveau là.
On trouvera à ce disque de nombreux défauts, paradoxalement les mêmes que ceux qu’on a toujours trouvé au groupe sur les précédents albums : hétérogène et dispersé. Si ces reproches ne sont pas dénués de fondements, Plastic Beach reste une preuve supplémentaire du génie de Damon Albarn, arrangeur brillant, compositeur de génie, sachant s’entourer de ce que la scène musicale passée et présente a fait de mieux. Ce disque risque de lâcher pas mal de fans au bord du chemin tout comme le dernier MGMT, car oui Gorillaz a changé : il est plus lisse, plus dansant, moins bariolé, moins bricolo, moins rock’n’roll, et paradoxalement plus difficile d’accès. Qu'on ne se trompe pas il s'agit d'un nouveau coup de génie.link

Mr M.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

pasdeblablaman 29/03/2010 11:00


l'album de mgmt est énorme !