Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de unptigalezo : SaTuSaMer

Revue d'albums - Février-Mars 2010 (3)

21 Mars 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #ZIK SAMER

The-Kissaway-Trail.jpgThe Kissaway Trail - Sleep Mountain

Esatz nordique d'Arcade Fire!!! Je dis oui, mais on aurait tort de jetter trop vite la pierre à ces Danois car on a entendu des trucs bien pire dans le genre je singe Arcade fire. Donc, même si on ne peut nier la ressemblance, tant au niveau de la voix quasi identique à celle de Win Butler, ou dans les orchestrations Neon bibblelien... les chansons tiennent carrément la distance en n'étant jamais trop mielleuses et toujours magistralement orchestrées. 
Pete Katis (The National, Interpol), ne s'y est d'ailleurs pas trompé quand il les a signé, j'aurai moi aussi bien mis une pièce sur ce Sleep Mountain plein d'audace.
Sleep Mountain est un album solide qui trouvera certainement ses détracteurs, mais qui aura le mérite de ne pas trop faire pale figure devant les savants Canadiens. link

nneka---concrete-jungle.jpgNneka - Concrete Jungle

Vous ne connaissez pas encore cette chanteuse Nigérienne, cette compilation  rétrospective de ces meilleurs titres (pour les u-s) et cinq années sur scène, devrait combler vos lacunes. Une manière de remettre en valeur cette chanteuse qui dégage un réel engagement politique et un esprit humaniste dans ses morceaux. Un beau mélange de musiques traditionnelles nigériane, mêlant soul, folk, dub, des phrasés hip-hop, et un côté Rock comme pour affirmer ce côté révolté et insoumis.link


gaetan-roussel-copie-1.jpgGaetan Roussel - Ginger

Aprés avoir collaboré à l'album bleu pétrole d'Alain Bashung et oeuvré dans le quatuor de Louise attaque, le breton Gatean Roussel fort de son expérience acquise au fil des années a décidé de voler de ses propres ailes avec un projet solo mais pas tant que ça. On peut dire que cela a commencé en fanfare avec la sortie du titre Help Myself qui a explosé comme une bombe atomique à nos oreilles. Alors seul? Pas vraiment, sa notoriété l'a aidé a trouver de solides alliés dont le producteur de LCD Soudsystem, l'ex guitariste de la Mano et des Wampas... pour aboutir a un album résolument pop, saupoudré de funk, soul et d'électro mais également assez intimiste. Le résultat est assez jouissif même si ma mention spéciale va aux titres plus dansants : Help Myself ou Inside Outside.
link

Mr M.



Lire la suite

Revue d'albums - Février-Mars 2010 (2)

21 Mars 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #ZIK SAMER

mgmt---congratulations.jpgMGMT - Congratulations

Retenez encore un peu votre respiration, le nouvel album des MGMT sortira le 12 avril et votre serviteur a pu l'écouter en intégralité pour vous en livre un peu de son essence.

Ne soyez pas surpris, Congratulations  ne ressemble en rien à Oracular Spectacular, pas d'enchainement de tubes,  pas de titres dancefloor, pas de hochements de tetes intempestifs en prévision. Voila pourquoi je m'attends à ce qu'il fasse pas mal de déçus parmi les adeptes du duo de Brooklyn.

Les deux gonz ont pris le pari risqué de ne pas faire l'unanimité comme un pied de nez à ceux qui trouvaient leur musique trop commerciale. Leur choix a été de se replonger dans leur "sphère spatio-temporelle" particulièrement  psychédélique dans laquelle on ne rentre qu'après minimum 3 écoutes. Je vous avoue avoir même failli relayer cet album directement à la corbeille jusqu'à écouter tous les titres en totalité et me prendre en peine poire la richesse des influences. En résumé, Congratulations est un album complexe, assurément expérimental, qu'il faut se laisser le temps d'apprivoiser afin de ne pas le ranger trop vite dans la catégorie naze et le ressortir dans quelques années quand on en reparlera comme d'un monument musical.link

gorillaz - plastic beachGorillaz - Plastic Beach

Cinq ans se sont écoulés depuis le précédent opus de Gorillaz, cinq ans c'est long et c'est juste assez pour qu'on les attendent vraiment au tournant. Mais voilà, j'ai comme l'impression qu'ils en ont absolument rien à foutre, ils n'en sont plus à se faire connaître les batards.
Plastic Beach, troisième album de Gorillaz reflète une fois de plus toute la personnalté de Damon Albarn et de son acolite démoniaque Murdoc, toujours dans la recherche du meilleur melting pot musical. Le garçon chante, écrit des chansons, joue ses musiques, et a la capacité de rassembler autour du micro des personnages qui donneront vit à son projet musical.
Ici, c’est une myriade de featuring qui attend l’auditeur tout au long de cette plage en plastique. Entouré de la crème de la soul (Bobby Wommack), du hip-hop (Mos Def, De La Soul) et du rock (Marc E Smith, Lou Reed), l’objectif de Gorillaz est aussi simple qu’il est ambitieux : proposer un disque majeur de cette nouvelle décennie, à un moment où les frontières musicales n’ont jamais été aussi mouvantes.Le projet se veut résolument groove, mais le but n'est clairement plus d'enchainer les tubes, ça on sait qu'ils savent faire, ils ne sont plus à ce niveau là.
On trouvera à ce disque de nombreux défauts, paradoxalement les mêmes que ceux qu’on a toujours trouvé au groupe sur les précédents albums : hétérogène et dispersé. Si ces reproches ne sont pas dénués de fondements, Plastic Beach reste une preuve supplémentaire du génie de Damon Albarn, arrangeur brillant, compositeur de génie, sachant s’entourer de ce que la scène musicale passée et présente a fait de mieux. Ce disque risque de lâcher pas mal de fans au bord du chemin tout comme le dernier MGMT, car oui Gorillaz a changé : il est plus lisse, plus dansant, moins bariolé, moins bricolo, moins rock’n’roll, et paradoxalement plus difficile d’accès. Qu'on ne se trompe pas il s'agit d'un nouveau coup de génie.link

Mr M.

 

Lire la suite

revue d'albums - Février-Mars 2010 (1)

20 Mars 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #ZIK SAMER

We Have BandWe Have Band - WHB

Ah ben enfin, on y arrive à ce premier album!!! C'est pas tout de se gausser du buzz qu'on lance sur le web, merde il faut la sotir la galette... La machine est lancée, le disque  est estampillée dancefloor. L'essai de ce trio anglais est converti avec succès. Leur électo-rock assombrissant dit s'inspirer d'une culture musicale particuièrement éclectique faisant le grand ecart entre Joy Division et les Talking Heads, une espèce de musique noiratre taillée pour le dancefloor. Moi qui collectionnait leurs tubes depuis leur première apparition chez Kitsuné, j'ai été agréablement surpris de pousuivre mon addiction  grace à de nouveaux titres encore plus absorbants.
De Divisive, en passant par Oh, ou Love, What You Doing? on enchaine les claques et on s'en relève pour danser machinalement comme sur un bon Depeche Mode. link


the morning bendersThe Morning Benders - Big Echo

Comment expliquer un coup de coeur...ça ne s'explique pas!!!  Ecouter The Morning Benders c'est comme un envoutement, on change d'univers ou plutôt on se replonge dans celui des années 50's 60's que l'on imagine idéalement tel quel.
L'espace de quelque titres, le quatuor Californien est capable de vous démontrer qu'ils peuvent surfer dans le sillon de The Shins et qu'ils peuvent le faire facilement sur une seule jambe et qu'en plus cela va être beau non de dieu!!!

L'album tient cette promesse. On est tout de suite happé par la vague en tombant sur Excuses, une ballade de pop ensoleillée, faite de dadada et de lalala. La voix y est bleu cristalline, et les choeurs ont vite fait de vous rendre accro. La suite de l'album s'inscrit dans une alternance de chansons douces amères magistralement interprétées, à grands renforts de voix enchevêtrées, d'arrangements laineux, qui vous ramènent inéluctablement sur cette plage de sable chaud. Rien ne détonne, cela reste beau de bout en bout...le plaisir est décuplé à chaque écoute. Voila un parfait candidat pour le top ten 2010.link


DrinkUpButtercupDrink Up Buttercup  - Born and Thown on a Hook

Aprés deux semaines d'écoutes de l'album de cette bande de Philadelphie,  je  reste tirailler entre leur coller une étiquette de pop festive ou les classer dans la catégorie pop psychédélique dérangeante. Cela vient de cette alternance de chansons pop joyeuses et de choeurs beuglant sous des riffs de guitarres saturées.

Suivant la lignée des écritures classiques de Bowie (Seasickness Pills) , des Beatles (Young Ladies) ou des Beach Boys (sosey and Dosey)... Born and Thown on a Hook est entouré d'une énergie brute et communicative, loin de cette pop totalement aspetisée. Une future valeur sure.link

Mr M.

Lire la suite

SOUS SON REGARD de Marc Malès

10 Mars 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #BD-BOOK SAMER

sous-son-regard.jpgOn dirait un film noir d'Howard Hawks style Scarface, le Grand Sommeil ou encore la Nuit du Chasseur de Charles Laughton.

Un énorme film noir et blanc où règnent noirceur et cruauté.
Les 2 protagonistes principaux,  rattachés l'un l'autre par un passé non dévoilé, éprouvent un sentiment de rédemption ou de vengeance si puissant que le clash et la folie semblent être les seules issues possibles…

Atmosphère dérangeante et oppressante où la narration joue un grand rôle, "Sous son regard" est énorme et.....c'est une BD !

Découpage digne d'un storyboard de JMc Tiernan, dessin sorti tout droit des années 40/50....je tiens là LA meilleure BD de 2010 !

Si vous passez à côté : achetez la !
Si vous passez vraiment à côté : vous êtes tout naze, et pis c'est tout


Damianek qui... et puis non, rien du tout.
Lire la suite

David Bowie - Modern Love

5 Mars 2010 , Rédigé par Satusamer team Publié dans #ZIK SAMER

ça fait toujours bizarre de se prendre une bonne claque revival dans la gueule. C'est ce qui vient de m'arriver. Alors voilà que je tombe par hasard sur Taratata. Bon faites pas chier, c'est ma femme qui regardait. Invité : Benjamin Biolay. Frinchement, frinchement je peux pas le saquer ce puducul. Bon, au moment où j'arrive, ce gros blaireau de Biolay évoque ses influences, et paf! un clip de Bowie avec Modern Love. Sur le cul les gars, 5 secondes sur le cul...
Alors un, la musique. Bowie frinchement je suis pas fan, bon allez Let's dance et ashes to ashes, j'ai écouté mais sinon c'est hase been.
Et ben là cloué, la chanson et surtout le clip halucinant. Non mais il est trop bizarre Bowie dans ce clip, tout rigide du fion, on dirait un manquin...Et vise un peu la coupe...Merde! il se danddine, tout rigide, il tortille du fion, on sent bien qu'il est blindé de LSD,...Mais l'ensemble, la musique, le clip me ramène bien 25 ans en arrière, l'ambiance...C'est bon, c'est bien, c'est bosh...
En fait y a pas de deux (quelques lignes avant j'avais dit "alors un, la musique...". Faut tout te dire à toi. T'es con, non ?)
link
Lire la suite