Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de unptigalezo : SaTuSaMer

ORO - Cizia Zykë

30 Septembre 2009 , Rédigé par Satusamer Publié dans #BD-BOOK SAMER

Putain de mec ! C’est viril, ça sent le fauve, c’est sévèrement burné, et sous la peau tannée du dur à cuire se love l’humanité, la plus belle, la plus fine…

Ça s’appelle Oro, c’est écrit par Cizia Zikë (ouah le nom…mais c’est facile à trouver dans les rayons) c’est le premier tome d’une trilogie autobiographique. Ça se lit pas ça se dévore, ça se lit pas ça se ressent, on rit beaucoup, on vitupère pas mal (quel salaud !), on plaint un peu (grosso modo tous ceux qui l’ont côtoyé),  et à la fin on s’dit « Merde quelle vie ! ». Ah ça change de la télé !

Oro c’est l’histoire de l’auteur qui avec la mort de son fils a tout perdu et s’est lancé dans une fuite rocambolesque à la recherche d’aventures à travers le monde. Oro raconte ses exploits dans la prospection aurifère du Costa Rica. Dantesque. Zikë n’aime pas les faibles, il est violent, miso au possible (voir la petite suédoise qui aura du mal à s’assoir pendant quelques temps), très rancunier (faut pas lui faire une crasse) déteste les lois, sauf les siennes, n’aime pas les noirs, les jaunes, les blancs, les comptables, les voisins, les indiens, les sud américains, les notables, les bourgeois, tout le monde  (spéciale dédicace à Kowalski et sa Gran Torino), excepté les jeunes filles de 15 ans qu’il culbute par grappe, il pète, fume comme un Boluto, se shoote à l’adrénaline et à la cocaïne, et surtout il vous emmerde ! Et derrière tout ça, un mec courageux, amoureux transi de sa belle, prêt à mourir pour ses amis, qui a un sens de l’honneur chevaleresque. On pense à Villon ou Boudard. La verve, le style, le verbe crû, ça choque, ça éructe, ça bouleverse, ça prend aux tripes, ça dégoûte, ça vie, ça tue sa mère, quoi.

Anar, c’est ça, de droite aussi, sûrement, mais quel caractère, quelle force, j’en suis resté tétanifié ! Comme dirait Brice, un ça va mais c’est quand y en a beaucoup que ça devient un problème…T’as raison bouffon,  et Zikë c’est un des derniers dans son genre !

Lire la suite

The Voluntary Butler Scheme - At Breakfast, Dinner, Tea

30 Septembre 2009 , Rédigé par Mr M. Publié dans #ZIK SAMER

The Voluntary Butler Scheme est le premier album de Rob Jones, un jeune prodige de 23 ans compositeur de chansons pop remplies d'imagination et d'ingéniosité. Sa culture musicale allant des grands chanteurs folk aux grands chanteurs motown, le mix des deux donne quelque chose de trés addictif. Pour la production, il s'est joint les services de Charlie Francis, connu pour sa collaboration avec REM et The High Lamas + une poignée d'invités. Ce mélange fabuleux savament orchestré regorge de pop songs à la fois touchantes et "bananisante".link

Bien repus de cette abondance sonore, je ne suis pas resté sur ma faimSAMER.

Mr M.

Lire la suite

Emilie Simon - The Big Machine

29 Septembre 2009 , Rédigé par Mr M. Publié dans #ZIK SAMER

Emilie Simon, cette jeune Montpellieraine de 31 ans (quel bel age!!!) s'est constituee en 2 albums une solide reputation en France comme a l'etranger grace a son univers d'electro-pop feerique maitrise a merveille.

La belle continue a prendre du galon avec ce troisieme album intitule The Big Machine qui sonne pour elle comme un reveil artistique. Cet album a ete compose entierement par Emilie Simon et enregistre a New York par le meme producteur que David Bowie et avec la complicite de certains membres de Beirut et d'Arcade Fire. Un album chante entierement en anglais qui sent la liberte artistique et le don de soi. 

Contrairement a ses precedents albums, le petit cote Bjork intimiste qui lui collait a la peau a totalement disparu, mais c'est une autre etiquette qu'on lui tamponne, c'est le nom de Kate Bush qui raisonne. Il faut dire que la ressembalnce est flagrante en particulier sur des titres comme "Nothing To Do With You" et "Dreamland".
Le reste de l'album sonne toujours tres pop avec une orchestration toujours au poil et un lyrisme toujours aussi envoutant.

Voila, le ton est donne, Il ne s'agit plus desormais de chuchoter mais d'affirmer son cote charnel et l'explosion de tous les sens. Emilie Simon avec une maturite artistique deconcertante sait nous emmener a peu pres la ou elle le souhaite... et son pays imaginaire est gavee de merveilles. link

Une Big Apple, une Big Machine et un Big Album.

Mr M.

 

Lire la suite

DISTICT 9, le film de Neill Blomkamp

28 Septembre 2009 , Rédigé par Satusamer Publié dans #TCHI-TCHA SAMER

Vu enfin ce week-end et à la sortie du film quand JP m'a demandé "alors ?" j'ai répondu par un gimmick à la De Niro : "mmmh, fort, très fort !"

J'ai pensé aux premiers films de zombies comme la Nuit des morts vivants de George A. Romero. Tout en étant un film de genres, genre gore (un peu comme quand le boluto nous fait des déflagrations auditives et olfactives) c'était avant tout un film qui dénonçait la société américaine et son racisme. Ici l'intention est du même niveau, les crevettes (nom sympa donné aux extra-terrestres) remplaçant les zombies et la SF en plus pour attirer le jeune spectateur.

Alors c'est vrai que le film n'est pas parfait, certains dialogues étant un peu potaches, quelques effets visuels sentent le cheap (mais je chipote vraiment car ça reste excellent sur ce chapitre) et quelques plans sont non indispensables mais ce qui l'emporte sur ces petits couacs c'est le propos du film.

Un film de SF en façade mais une métaphore virulente du sort des immigrés clandestins dans nos beaux pays riches. Un peu comme un remake de Welcome (P. Lioret) par le grand Carpenter ! Un film malin, intelligent, miroir de nos sociétés capitalistes contemporaines.

Damianek qui adore ça, les crevettes !
Lire la suite

The Drums - The Drums Ep

28 Septembre 2009 , Rédigé par Mr M. Publié dans #ZIK SAMER

Un album aux allures de promesse…

 

The Drums ont cette insouciance et cette facilité juvénile qui peut très vite agacer et nourrir abondamment les regrets de destin de rock-star de Popman.

Je vous présente donc, le duo phénomène de Brooklyn que le monde de l’underground ne va pas tarder à s'arracher dans les mois à venir.
Rappelez-vous, il y a quelques jours, j'ai apporté ma pierre à l'édifice du gros buzz autour de l'album de The XX. On est ici quasiment dans le même délire, avec des refrains juste qu'il faut pour convaincre, une alternance de chaud/froid qui joue sur les déséquilibres, des sifflements ingénus mais avec un petit côté « garçons de la plage ».


The Drums ont pour l'instant sortis un album intitulé « Summertime » (qui porte bien son nom) et un EP.
Cet Ep est viaduc atypique et détonnant  entre deux rives, deux univers musicaux 50’s et 80’s qu’à priori tout oppose. Ce mélange d’influences au carrefour entre les Beach Boys et les Smiths, donne un aspect totalement mystérieux à cet opus.

 

Cet album innovant donne envie de danser mais peut également s'écouter allonger dans un lit ou assis sur la cuvette des chiottes en fixant un point de détail du plafond, ou en s'interrogeant sur la portée métaphysique des messages délivrés par les collages de Damianek.link

 

Huit titres et pas un de plus qui m’ont convaincuSAMER

 

 Mr M.


Lire la suite

Suckers - Ep

27 Septembre 2009 , Rédigé par Mr M. Publié dans #ZIK SAMER

Preparez vous a recevoir une des plus grosse claque de 2009, et la je ne plaisante pas. Avec The Suckers on tient vraiment du tres tres lourd, armes pour le haut du classement. Le buzz est lance...

L'album de ce groupe genialissime de Brooklyn est construit autour d'une base de tambours tribaux et de guitares flottantes, ainsi que de rythmes qui montent crescendo et qui descendent prenant l'auditeur sans cesse a contre-pieds,

Les titres s'organisent autour de melodies accrocheuses, oui mais pas que... C'est la rythmique deconcertante, les vocalises psyche, et les chœurs qui poussent tout de suite a l'accoutumance. Le cote chorale vient justement rajouter a cette pop urbaine ce cote majestueux que l'on ne retrouve pas dans les albums du meme genre.

De la pop synthetique elegante et retro de "Beach Queen"  aux grandeurs de "Easy Chairs" et "It Gets Your Body Movin '", les tubes s'enchainent. Les differentes plages jouent avec les emotions, sans etre ni trop agressives, ni trop inquietantes.
Les titres sont sophistiques, eclectiques et pourtant etrangement simples.

A la difference d'autres pourvoyeurs de ce type de pop eclectique (je vais encore vous citer des artistes comme Yeasayer, MGMT ou encore Santogold et MIA) ils amenent quelque chose de plus froid et de plus dangereux. Mais si succes ils connaissent, se sera certainement du au fait qu'ils sont capable de servir le chaud et le froid sur le meme titre, avec une presence vocale a foutre des frissons dans le dos et sans jamais paraitre ni trop robotiques ni trop hippie-feu de camp.

Une partie de ce numero d'equilibriste realise avec succes est certainement a attribuer a l'oreille afutee du producteur Anand Wilder (Yeasayer) qui controle les paysages et atmospheres de cette galette.
Chaque membre du groupe, y compris les guitaristes Walker et Fisher, mais aussi le batteur et le bassiste Brian Aiken sont multi-instrumentistes. L'ensemble associant flutes,cor, claviers,guitares, basses sonne comme une bande d'amis experimentes qui auraient decides de se payer un trip musical.
 

 

Pour notre plus grand regret l'essence que l'on retrouve dans cet Ep magnifique ne peut se lire que sur 4 titres, oui mais qui ont la capacite d'etre de grosses petites. Bande de Suckers va!!!link

Mr M.

Lire la suite

Girls - Album :-(

26 Septembre 2009 , Rédigé par Satusamer Publié dans #ZIK SAMER

Une fois n'est pas coutume, en justicier cache je viens empecher le plus gros hold-up de l'annee, je m'explique...
La sortie du premier opus de Girls initule tout simplement album fait en ce moment l'objet d'un gros buzz sur la toile, et l'on crit un peu partout que l'on tient l'album de l'annee, masquarade oui... On nous sert la carte de la sincerite pour masquer l'originalite et le talent. Ces deux gaillards aux allures de branleurs style Beavis and Butthead ont bien tentes de creer l'illusion autour de deux singles un brin accrocheur, un titre d'album bizarre etc. mais la coquille est un peu vide. Certes l'album s'ecoute, il est un poil sympathique mais revet tres vite l'aspect d'un empilage de titres sans grand interet. link

Beaucoup de bruit pour finalement un gros petard mouille...

Mr M.

Deuxieme hercule de merde de l'annee...

Lire la suite

Vitalic - Flashmob

26 Septembre 2009 , Rédigé par Mr M. Publié dans #ZIK SAMER

Le nouvel album de Pascal Arbez Nicolas, alias Vitalic (vétéran français de la scène électro) sortira le 28 septembre 2009, et j'ai eu la primeur de l'écouter avant sa sortie dans les bacs... Laissez moi donc vous narrer cette expérience sonore.

Dans le style de prod Ed Banger, Justice a trouvé un challanger de taille et les Chemical Brothers ont trouvé un sérieux rival scénique.  Vitalic revient donc avec Flashmob son deuxième album et change complètement d'univers sonore pour nous servir une électro bien plus sunshine et dancefloor que sur son précédent album d'il y a 4 ans "Ok Cowboy" qui était bien plus conceptualisé.
Il livre ici une interprétention vibrante d'une sonorité moderne sans tomber dans les travers d'Ibiza ni faire de "Ghétises". Il y en a pour tous les gouts, à la fois puissant et tranquille, certains titres rivalisent avec les meilleures réalisations de Daft Punk et de Justice.

De "See The Sea (red)" en passant par "Your Disco Song", "One Above One", et pour terminer sur "See The Sea (blue)" je suis resté littéralement scotché à mes écouteurs. L'album est énergique et joyeux avec des soupçons de Crystal Castles, et doit selon les dires s'accompagner d'un show light en tournée qui promet d'être spectaculaire.

Si vous n'avez pas eu encore la chance d'écouter l'album en avant première, je vous propose d'aller sur son site et d'écouter son minimix  de 12 minutes qui offre une parfaite mise en bouche avant la grosse mandale que vous allez prendre en écoutant l'électro martiale de Flashmob. link

Mr M.



Lire la suite

Mesita - No Worries

25 Septembre 2009 , Rédigé par Mr M Publié dans #ZIK SAMER

Mesita est le projet d'un gars de 21 ans multi-instrumentaliste du Colorado. Il écrit, joue et enregistre sa musique lui même dans la cave de sa baraque à Littleton. Son premier album Cherry Blossom est sorti en juin de l'année dernière, un album autobiographique sur ses errances dans le Colorado avec sa bande de potes. Cherry Blossom était un album un peu chaotique, enregistré à la fois dans une cage d'escalier, une arrière cour, une salle de bain, un couloir au grés de ses inspirations musicales.
Avec son nouveau EP de 5 titres No Worries sorti pendant l'été 2009, la production est nettement moins foutoir, avec un accent mis sur la rythmique qui donne un arrière goût de Vampire Week-End ou de Animal Collective à cette galette. La production est vraiment irreprochable et la diversité sonore rendent l'écoute de cet album assez envoutante. Le seul regret que j'ai en écoutant cet opus c'est qu'il n'y ait que 5 titres, et surtout de ne pas avoir connu cet artiste beaucoup plus tôt.link

Mr M.

Lire la suite

Portugal. The Man - The Satanic Satanist

24 Septembre 2009 , Rédigé par Satusamer Publié dans #ZIK SAMER

La rentree 2009 marque le retour d'un groupe que je decouvre a peine Portugal. The Man. Ils en sont deja a leur 4eme album et viennent d'Alaska comme leur nom ne l'indique pas. De ce que j'ai pu lire sur eux leurs sons se rapprochaient a leurs debuts de ceux Mars Volta, mais un virage aurait ete negocie apres le deuxieme album. C'est pas que j'aime pas ce que Mars Volta fait mais au jour J, au moment M, c'est pas trop  mon kiff pour parler jeunz..
Quelle surprise d'entendre que cela ressemble plus a du pop-rock façon MGMT, qu'a de petites bluettes pop Mikanisantes.
Une fois passe sur la pochette de l'album realise certainement un jour d'abus medicamenteux, l'album The Satanic Satanist est une bonne grosse surprise, un album qui prone la fraicheur et la simplicité avec des chansons courtes mais diablement efficaces, je pense entre autres au titre "The Sun" petite perle de pop psychedelique ideal pour se rememorer des souvenirs de vacance arroses, et au titre "Guns and Dogs" . Quelques jours auront suffits a ce groupe pour faire emmerger un petit bijou de pop-rock retro terriblement collant a la caboche, meme si la fin de l'album reste un cran en dessous.

The Satanic Satanist est une offre de voyage vers les pays a sable chaud. Les pieds dans une eau turquoise, et uncocktail corse dans la main, j'affirme haut et fort qu'il s'agit d'un must de 2009.  Je suis fanSAMER.link

Mr M.



Lire la suite
1 2 3 4 > >>